Le terme de construction biosourcée est parfois bien mal utilisé

Reprenons quelques définitions

 

Le Décret n° 2012-518 du 19 avril 2012 relatif au label “bâtiment biosourcé” pose la définition suivante.

« Notice : des matériaux d’origine végétale ou animale peuvent être utilisés lors de la construction de bâtiments. Ces matériaux sont communément qualifiés de biomatériaux ou de matériaux biosourcés : il s’agit notamment du bois et ses dérivés, du chanvre, de la paille, de la plume ou de la laine de mouton. Ils présentent deux atouts principaux sur le plan de l’environnement : d’une part, la matière dont ils sont issus est renouvelable, d’autre part, ils peuvent contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et au stockage temporaire de carbone. La création d’un label bâtiment biosourcé permet de mettre en lumière cette qualité environnementale et de valoriser les démarches volontaires des maîtres d’ouvrage intégrant une part significative de ces matériaux dans leur construction. »

Matière biosourcée

Selon le Label KARIBATI 2017, la matière biosourcée est une matière issue de la biomasse végétale ou animale pouvant être utilisée comme matière première dans
des produits de construction et de décoration, de mobilier fixe et comme matériau de construction dans un bâtiment.

On parle aussi de :

 

Produits de construction biosourcés

Il s’agit de matériaux et produits de construction et de décoration comprenant une quantité de matière biosourcée.

Selon le Label KARIBATI Bâtiment Biosourcé, le taux minimal d’incorporation de matière biosourcée dans la Maison Individuelle doit atteindre 84%
(en kg/m² de surface de plancher) pour bénéficier du niveau 3 (63% en niveau 2 et 42% en niveau 1).

 

 

Les enjeux

 

Retrouver le confort d’un habitat plus sain et qui fait du bien !

 

 

Pourquoi construire biosourcé ?

Pour l’efficacité de ce type de matériaux !

Les matériaux biosourcés utilisés dans la construction sont avant tout des matériaux performants techniquement et écologiquement.

Ils sont reconnus par les professionnels et par les organismes réglementant le secteur du bâtiment.
Pour la plupart (le bois, la paille, etc. ), ils étaient utilisés dans la construction traditionnelle dans de nombreuses régions de France bien avant l’arrivée des matériaux industriels.

Ce sont donc des matériaux de bon sens qui ont fait leurs preuves.

Pour aider à lutter contre le réchauffement climatique !

Le secteur du bâtiment est le plus gros producteur de gaz à effet de serre.

Les matériaux biosourcés comme le chanvre et le bois sont des produits à faible impact carbone. Durant leur phase de croissance, ils stockent du CO2, concourant significativement à la diminution de l’effet de serre responsable du réchauffement climatique.

Cet argument est d’autant plus vrai quand la ressource de matériau biosourcé est locale, ce qui est souvent le cas !

Pour permettre d’économiser de l’énergie !

Le secteur du bâtiment est également un gros consommateur d’énergie.

La production de matériaux biosourcés demande très peu d’énergie autre que celle de la nature elle-même !
Ce sont donc des matériaux bien plus économes en énergie que les matériaux dits « traditionnels » qui nécessitent de nombreuses phases de fabrication.

Une fois mis en œuvre dans le bâtiment, les matériaux biosourcés mettent leur performance au service de l’efficacité thermique de la construction.

Bien mieux isolé que les autres, le bâtiment biosourcé permet donc des économies d’énergie !

Pour le confort !

Avoir une maison bien isolée du froid, du chaud et du bruit, c’est primordial pour se sentir bien.

En plus de leurs performances thermiques et acoustiques, les matériaux biosourcés régulent naturellement l’humidité dans le bâtiment, le rendant très confortable à vivre.

Enfin, leur origine naturelle leur permet de ne pas dégrader la qualité de l’air intérieur par des additifs chimiques.

Pour construire local !

La construction bioclimatique dynamise les territoires et leur économie en utilisant les matières et les savoir-faire locaux.

C’est aussi du bon sens de consommer les produits locaux pour la construction de nos bâtiments !

Pourquoi construire en bois et béton de chanvre ?

Pourquoi la construction bois ?

- La matière première est disponible sur l’ensemble de la région

- C’est une technique très courante et maîtrisée par les professionnels

- La structure bois est légère et mécaniquement performante

- Elle permet une grande liberté dans la conception des bâtiments et se marie idéalement avec le chanvre.

Pourquoi l’isolation en béton de chanvre ?

- La matière première est disponible sur l’ensemble de la région, elle est cultivée sans phytosanitaires.

- C’est un isolant efficace et naturel avec lequel on peut réaliser l'intégralité de l'enveloppe du bâtiment.

- Il permet de réguler la température et l'humidité intérieures été comme hiver.

- Les matériaux utilisés ne diffusent pas de Composés Organiques Volatils (COV) et maintiennent une qualité de l’air intérieur irréprochable.

- La construction à base d'isolant chanvre bénéficie d'une garantie décennale par les assureurs.